Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Vidéos

25 avril 2016Forum Innovation aérospatiale

Transcription

Philippe Couillard (premier ministre du Québec) : Les priorités économiques de notre gouvernement répondent aux besoins de notre industrie aérospatiale. Le manufacturier « innovant », les exportations, l’entrepreneuriat et nos PME : ces trois piliers sont soutenus par des initiatives qui touchent l’innovation, dont le numérique, le développement durable et le développement des talents.

Suzanne M. Benoît (présidente-directrice générale d’Aéro Montréal) : Bien, en fait, l’industrie aérospatiale québécoise compte 40 000 employés. On a un chiffre d’affaires de 15 milliards de dollars par année. On exporte 80 % de notre production et on fait à peu près, je dirais, bon an mal an… 70 % de toute la R et D du Canada est faite ici, au Québec. Alors on a des grands joueurs, des fleurons, des fleurons mondiaux, en fait, qui sont ici, au Québec. Alors il faut supporter cette industrie-là pour l’avenir du Québec.

Jean Blondin (président d’Abipa Canada) : Ce que le gouvernement et le nouveau programme manufacturier « innovant » vient supporter les efforts des entreprises PME québécoises en aéronautique dans sa compétitivité mondiale. Le marché, c’est un marché mondial et, donc, les PME ont besoin de ces ressources et supports pour, justement, investir dans l’innovation et dans la formation de nos employés.

Gilles Labbé (président et chef de la direction d’Héroux-Devtek) : Innover aussi dans la recherche et le développement, donc les produits qu’on fabrique, qu’on fait la conception, il faut les améliorer constamment. Pourquoi? Parce que nos clients recherchent les gains de poids, recherchent, évidemment, des prix meilleurs et puis des produits qui seront aussi plus durables.

Alain Bellemare (président et chef de la direction de Bombardier) : Merci énormément, Premier Ministre Couillard, de partager notre vision et d’avoir saisi cette belle opportunité d’investir dans la C Series. Et c’est grâce à ce partenariat que nos fournisseurs pourront continuer à innover ici, au Québec, que les Québécois diplômés de nos universités, de nos programmes techniques auront la chance d’obtenir des emplois hautement qualifiés. Et le Québec demeurera un des plus grands centres d’aéronautique du monde.

Philippe Couillard : La conclusion de l’entente entre Delta et Bombardier pour l’achat d’avions C Series est une excellente nouvelle pour nos travailleurs et les fournisseurs québécois. Cela démontre que nous avons bien fait de conclure un partenariat avec Bombardier.

Je parlais de fierté; aujourd’hui, je suis très fier comme Québécois, comme premier ministre du Québec de redire haut et fort que Montréal est la troisième capitale mondiale de l’aéronautique. Et nous devons ce succès à vous, à l’industrie et à nos partenaires.

(Applaudissements)

Mais nous voulons aller encore plus loin. Vous savez qu’en 2006, il y avait déjà eu une stratégie aérospatiale qui, je crois, a bien mobilisé les forces du secteur, a donné de bons résultats. Pour encore mieux réagir aux changements qui se produisent dans l’industrie, nous mettons actuellement au point une nouvelle stratégie aérospatiale, qui est en préparation. Ça a été annoncé au budget; il y a de l’argent qui a été réservé. C’est la preuve du concret de la mesure, et ce sera annoncé en temps et lieu par Mme Anglade. Notre gouvernement, on le voit, fait les bons choix économiques pour votre industrie. Notre politique économique vous permettra de croître et de développer de nouveaux produits, de nouvelles innovations et de nouveaux marchés, au bénéfice de toute la société. Nous vous avons toujours soutenus, nous le faisons encore aujourd’hui et nous continuerons à le faire. Ensemble, nous allons travailler à bâtir la prospérité et la richesse du Québec du 21e siècle. Merci!

(Applaudissements)



Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016