Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Vidéos

6 octobre 2014 Cérémonie de dévoilement de la nouvelle dénomination de l’autoroute 85 : l’autoroute Claude-Béchard

Transcription

Norman MacMillan : (Ancien ministre délégué aux Transports) Alors bonjour tout le monde! Je me présente : Norm MacMillan, ex-collègue à mon ami Claude, ancien ministre délégué des Transports. Aujourd’hui, c’est vraiment, pour moi, pas un voyage de politique; c’est un voyage en l’honneur de mon ami Claude. Et je suis très, très honoré d’avoir été demandé d’être ici pour annoncer quelque chose de magnifique. Alors, nous allons commencer, tout honneur et toute gloire, avec notre premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard.

(Applaudissements)

Philippe Couillard : (Premier ministre du Québec) Je suis très heureux de me joindre à vous et mes collègues, pour souligner une façon particulière la nouvelle dénomination de l’autoroute 85. Comme le confirmait, en juillet dernier, la Commission de toponymie du Québec, cette autoroute porte dorénavant le nom de l’autoroute Claude-Béchard. Et il faut dire que cette décision de la Commission a été prise à la suggestion de notre maître de cérémonie, notre ex-collègue, Norm MacMillan, à l’époque où il occupait le poste de ministre délégué aux Transports. Et c’est un grand plaisir et un grand honneur de revoir monsieur MacMillan parmi nous, aujourd’hui. Évidemment, cette suggestion a su rallier bon nombre de Québécois, particulièrement des gens, des citoyens et citoyennes de la région du Bas-Saint-Laurent, qui ont bien compris la relation entre la réalisation de cette œuvre, importante et prioritaire pour le Québec, et le travail politique de cet homme très estimé dans la région, bien sûr par ses collègues, mais également par ses concitoyens de la région, toujours — je peux vous le dire — très fier de ses origines et de son milieu.

Robert Poëti : (Ministre des Transports) Moi, je suis honoré d’être ici, à titre de ministre des Transports, évidemment. Et spontanément, je me sens déjà dans la famille, parce que c’est comme ça qu’on se sent et c’est comme ça que Claude a mené sa vie. Évidemment, j’ajoute ma voix à celle du premier ministre, afin de rendre cet hommage bien mérité à un homme qui a consacré l’essentiel de sa vie active au mieux-être de sa collectivité. Il faut se souvenir que monsieur Béchard a été élu député pour la première fois à l’âge de 28 ans! Par son talent, sa force de caractère et son travail acharné, il a su gravir les échelons de la politique. Son grand talent l’a rapidement amené à occuper de hautes fonctions au sein du gouvernement.

Philippe Couillard : Pour souligner cet attachement, on veut que cette cérémonie coïncide avec un événement spécial dans la vie de Claude. C’est à la faveur d’une élection partielle — il y en a qui doivent s’en souvenir, aujourd’hui —, le 6 octobre 1997, que Claude Béchard devenait pour la première fois député de Kamouraska-Témiscouata. Élu à cinq reprises, il a été député de la circonscription de 97 et 2010, soit pendant près de treize ans, jusqu’à son départ prématuré, on le sait, à l’âge de 41 ans.

Jean D’Amour : (Ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine) Mais je crois que la reconnaissance ultime qui lui revient est celle de nommer cette autoroute en sa mémoire. Je dis, à mon tour, bravo à Norm — parce qu’on le l’appelle Norm, communément — Norm MacMillan, qui a eu, dès le décès prématuré de notre collègue, la réflexion ou le réflexe de proposer au Conseil des ministres que l’appellation de l’autoroute 85 revienne à Claude. La Commission de toponymie a rendu cette appellation officielle en juillet dernier. Cela allait de soi, vous en conviendrez.

Guylaine Sirois : (Préfète de la MRC de Témiscouata) Claude — je sais que tu es quelque part —, n’aie aucune crainte : certains disent qu’on est vivant tant qu’on est dans la mémoire des gens. Ton nom restera à jamais gravé dans nos têtes, nos cœurs et, maintenant, dans l’Histoire, par cette autoroute. Mission accomplie! Et merci à vous d’avoir pensé à lui.

Et je voudrais terminer avec un petit mot des filles. Elles ne pouvaient pas être là, étant en examens, et puis Nancy m’a remis un petit mot que je veux vous lire en leur nom : « Aujourd’hui, c’est une journée très importante pour nous. Malheureusement, les circonstances font en sorte que nous ne pouvons pas être présentes pour souligner avec vous cette belle nouvelle. Nous sommes extrêmement fières de notre père, et c’est un immense plaisir de savoir que l’autoroute 85 portera désormais officiellement son nom; ce projet lui tenait tellement à cœur. »

Philippe Couillard : Cette étape franchie, l’autoroute devient réalité. Il nous reste le tronçon final à compléter. Il sera complété en collaboration avec le gouvernement fédéral, traversera, cette route, le cœur de la région, du nord au sud, en reliant le Québec au Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’un acquis inestimable — je répète — autant sur le plan touristique, sécuritaire, bien sûr, mais également sur le plan économique. Alors, chers amis, c’est avec émotion et avec beaucoup de plaisir que je souligne avec vous, aujourd’hui, de façon particulière, la contribution de ce grand homme, ainsi que la nouvelle dénomination de l’autoroute 85, soit l’autoroute Claude-Béchard. Merci de votre attention.

(Applaudissements)
 



Accessibilité   |   Politique de confidentialité

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014